Info Flash

Chers Clients!

Je reviens ce jour faire une mise au clair sur deux points:

LE PREMIER porte sur notre décision d'appliquer partiellement nos dispositions contractuelles, articles 4, 5 et 6 de nos conditions inscrites au dos de nos factures depuis 15 ans , restées jusqu'ici inappliquées. Ayant constaté qu'une accoutumance préjudiciable en transports, dédouanement et frais annexes, du fait de certains clients qui ne veulent pas, par mauvaise foi, solder leurs factures pour l'achèvement total de leurs prestations. Nous avons mené une campagne de sensibilisation depuis le mois de juin dernier. Ils devaient comprendre que nous ne seront plus laxistes sur les soldes à recevoir qui devaient intervenir au moment de la mise en demeure ou à disposition de leurs colis. Et que très bientôt, nous allons appliquer les dispositifs desdits articles. Nous avons donc commencé à le faire progressivement, par information et par dissuasion pour préparer leurs applications fermes. Les expéditeurs avec solde à recevoir étaient informés verbalement, ils l'étaient sur mentions express sur leurs factures et très bien précisé que toutes factures qui devaient attendre l'arrivée des colis sortie DOUANE, devaient subir des pénalités conformément aux articles 4,5 et 6 sur le dos de leurs factures. Ces clients là sont informés et nous avons commencé à les leurs appliquer sévèrement. 

Et voici donc qu'un certains nombre de clients, certains ayant eu notre indulgence une fois(Majesté Joseph ATEBA NKOU), reviennent une seconde fois encore tenter de nous duper. Le refus de d'acceptation de cette nouvelle demande nous a valu une campagne d'injures dans les réseaux sociaux accompagnée d'attaques personnelles et de menaces sur la personne de Jean-Baptiste AKAMBA et de la société FRETOCAM. Constatant dans sa vidéo qu'il est un déséquilibré mental ou alcoolique, nous ne pouvons nous attarder sur son cas. D'autres , nous traitant d'arnaqueurs, ne veulent pas comprendre la motivation et les raisons de ces pénalités seulement lorsqu'il faut les retirer à DOUALA ou à YAOUNDE. Nous ne comprenons pas, nous aussi, comment nos clients peuvent développer autant de méchanceté dans un service qui leur est autant bénéfique dans le sérieux, la sécurité et le professionnalisme, méchanceté ou ignorance qui nous interpelle encore sur le cas des boissons alcoolisées qui fait l'objet du second point.

SUR LE SECOND, c'est une réitération de l'interdiction formelle de nous introduire les boissons alcoolisées dans les colis que nous transportons. Cette interdiction n'émane pas de nous, nous en sommes nous même victimes croyez moi chers Clients. Permettez moi d'ironiser nos compatriotes qui comprennent toujours à l'envers ce qui leurs est dit. NE NOUS INTRODUISEZ PLUS LES BOUTEILLES D'ALCOOL DANS VOS COLIS! ne veut pas dire: dissimulez nous les boissons alcoolisées dans vos valises, sacs, cartons, fûts, frigo ..... En effets voilà les gens qui ne comprennent rien et ne qui savent plus lire. Quand ils argumentent, ce sont tous des agrégés, sorties des plus grandes écoles, ils viennent même nous apprendre notre travail et sont prêts à nous tabasser physiquement quand on découvre les produits interdits dans leurs colis (n'est ce pas Mr HIOBI?...) Rage de colère,menace de mort etc.. TOUT CA NOUS FAIT BIENSUR RIRE DE COMMENT NOUS CAMEROUNAIS SOMMES COMEDIENS.

chers Clients, nous avons un trésor qui est FRETOCAM, préservons le bien s'il vous plait

Je vous en remercie

 

Jean-Baptiste AKAMBA